Chaudière gaz

by Armand
Chaudière Gaz

La chaudière à gaz fait partie des systèmes de chauffage qui ont été populaires pendant longtemps, mais qui, dans le cadre de la transition énergétique, ne sont plus très convaincants.

Afin de comprendre les enjeux et d’avoir un aperçu quant à la manière dont ce dispositif fonctionne, nous avons préparé ce petit guide.

Vous verrez qu’en réalité, cette variante classique a ses avantages, mais que ses inconvénients pèsent lourd dans la balance et expliquer leur futur disparition, à quelques exceptions près.

Comment fonctionne exactement la chaudière à gaz classique ?

Comme son nom l’indique, la chaudière à gaz fonctionne… au gaz.

Sous l’effet de ce qu’on appelle un brûleur, le gaz va subir une combustion. De cette combustion va naître un dégagement de chaleur. Cette dernière sera transmise à ce qu’on appelle un liquide frigorigène caloporteur, une constante au sein des appareils de chauffage.

Le transport se fera à travers les conduits, jusqu’aux différentes installations permettant la diffusion de la chaleur au sein des pièces (c’est le cas des radiateurs, typiquement).

Une chaudière à gaz est aussi en mesure de faire chauffer l’eau sanitaire.

Comme vous pouvez le constater, le principe est très simple. Généralement, le résultat est efficace et rapide, ce qui pourrait apparaître comme un argument pour en installer une. Malheureusement, il y a une contrepartie : ces chaudières sont beaucoup trop énergivores.

En comparaison avec une PAC (pompe à chaleur) par exemple, sa consommation est 35 à 40 fois supérieure ! Les dégâts sont toutefois limités si on utilise du gaz naturel. Nous aurons l’occasion de constater, un peu plus tard dans ce guide, que si la chaudière à gaz utilise cette énergie verte, alors elle être considérée comme intéressante dans le cadre d’une rénovation énergétique, voire donner lieu à des aides financières.

Mais ne brûlons pas d’étapes. Voici tout d’abord les différents types de chaudière à gaz.

Quels sont les différents types de chaudières à gaz ?

Quand on parle du « type de chaudière à gaz », cela peut renvoyer à plusieurs paramètres. Nous avons retenu ceux qui nous paraissent les plus pertinents au moment de choisir un système de chauffage.

  • La distinction la plus évidente est celle qui consiste à distinguer la chaudière à gaz fonctionnant avec du gaz dit « de ville », celui d’antan… et la chaudière à gaz naturel.La première est vouée à disparaître. La seconde, selon les circonstances, peut donner lieu à un bon rendement écologique, selon le modèle et donc selon la performance énergétique du dispositif.
  • On peut aussi étendre la catégorisation à la séparation entre la chaudière à gaz intégrant un système de condensation… et celle qui n’en intègre pas, tout simplement.Là encore, il y a une différence sur le plan écologique. La condensation, qui permet de récupérer les calories contenues dans la vapeur que dégage la combustion, permet d’obtenir plus d’énergie durant le brûlage.
  • Parfois, on distingue les types de chaudière en fonction de la manière dont on installe le dispositif : sur les parois du logement, ou sous le plancher. Afin de définir la meilleure approche, mieux vaut s’en remettre aux conseils d’un chauffagiste.

Voyons maintenant quel est le prix d’une chaudière à gaz, en nous basant sur les estimations les plus récentes.

Quel est le prix d’une chaudière à gaz ?

Soyons clairs : les chaudières à gaz standards, sans condensation, ne sont vraiment pas chères comparativement à d’autres appareils permettant de chauffer un bâtiment ou d’obtenir de l’eau sanitaire à bonne température.

Vous pouvez, installation comprise, tabler sur un prix oscillant entre 1000€ et 4000€.

Idéal, non ? Attendez un peu, cela dit, avant de vous précipiter sur l’achat de cet appareil.

Aides financières installation et entretien : comment ça fonctionne pour la chaudière à gaz ?

Oui, la chaudière à gaz n’est pas chère. Oui, elle est beaucoup moins chère qu’une PAC géothermique, donc les prix peuvent grimper jusqu’à la 15 000€ !

Mais vous le savez sûrement : il faut se méfier des trop bonnes affaires.

En l’occurrence, vous ferez peut-être des économies à l’achat, mais…

  • Seules les chaudières au gaz naturel, et pour autant qu’elles témoignent d’une très bonne performance énergétique, sont éligibles à certaines aides financières.
  • La consommation d’énergie durant l’utilisation sera plus grande… et donc plus chère.
  • La valeur de votre bien foncier est forcément moins intéressante si son chauffage est assuré par un modèle moins performant.

Quoi qu’il en soit, si vous décidez d’acheter une chaudière à gaz, vous devez requérir les services d’une entreprise RGE (reconnue garante de l’environnement). Cela vous protégera sur le plan légal et vous garantira que la consommation d’énergie est optimisée, notamment par rapport à la manière dont le dispositif est positionné.

Nous pouvons évidemment vous recommander un artisan qualifié pour mener ces opérations. Il saura intervenir régulièrement pour un entretien plus poussé, afin de nettoyer la machine et d’assurer son bon fonctionnement.

Ce genre d’opérations ne devrait jamais être mené par un particulier. Vous pouvez, à la rigueur, vous occuper du nettoyage basique des structures. Mais pour ce qui est plus profond, plus délicat, autant confier le travail à un expert.

La chaudière à gaz : que peut-on retenir ?

Contrairement à la PAC qui bat des records de vente et de popularité, la chaudière à gaz n’est pas promise à un avenir très brillant.

Certes moins polluante et énergivore qu’une chaudière à fioul, elle reste beaucoup moins convaincante que les systèmes plus modernes – y compris d’autres chaudières, comme la « biomasse » et son utilisation verte du bois.

Si c’est vraiment vers cette variante que vous souhaitez vous tourner, songez au moins au gaz naturel, et envisagez la version « à condensation ». Vous risquez, sinon, de vous heurter rapidement à des complications administratives.

Pour toute information supplémentaire, vous pouvez nous laisser un message et nous nous ferons un plaisir de vous aider. À l’ère de la transition énergétique, il est important d’être mis en lien avec les bons experts, pour chauffer sa maison, son immeuble, son site industriel en toute sérénité !