Avantages et inconvénients de la chaudière électrique ?

by Armand
Avantages inconvénients chaudière électrique

La chaudière électrique, à priori, présente de nombreux avantages. Le problème, et vous allez rapidement comprendre ce que l’on veut dire par là, c’est que son principal inconvénient vient largement compromettre sa performance globale.

Voici justement un panorama des avantages et des inconvénients que l’on peut attribuer à la chaudière électrique.

Les avantages de la chaudière électrique

Avantage n°1 : une chaudière vraiment efficace

Ce qui séduit particulièrement les propriétaires de chaudières électrique, c’est son efficacité et sa rapidité. Il faut dire que contrairement aux autres moutures, elle fonctionne très simplement : l’électricité, par le biais de l’électrolyse, de l’induction ou des résistances, gorge directement l’eau de chaleur.

Lorsque ce système de chauffage a commencé à investir les Foyers Français, le résultat était plutôt satisfaisant : on ressentait une différence par rapport à la production de chaleur des dispositifs plus anciens, comme la chaudière fioul.

Avantage n°2 : un prix d’achat et d’installation raisonnable

En ce qui concerne le prix d’acquisition, main d’œuvre et coût de l’appareil compris, il est question d’un prix oscillant entre 4000 et 8000€.

Ceux qui ne pensent pas avoir d’énormes besoins en termes de consommation et donc d’utilisation pourraient donc éventuellement y trouver leur compte…

… Mais les aides financières sont chiches lorsqu’il est question de dispositifs peu écologiques. Dès lors, les chances sont minces pour que cette installation soit véritablement rentable sur le moyen et le long terme, surtout en comparaison avec la chaudière biomasse ou la pompe à chaleur

Avantage n°3 : zéro émission de gaz à effets de serre

C’est vraiment rare dans le domaine du chauffage, mais sur ce point on peut dire que la chaudière électrique tire son épingle du jeu : elle n’émet pas de gaz à effet de serre. Si la contrepartie relative à l’électricité consommée n’était pas aussi lourde, cette itération aurait sans doute une excellente réputation.

Avantage n°4 : un entretien agréable

Même la PAC est pénible dans ce domaine, celui de l’entretien donc : son unité extérieure nécessite un nettoyage régulier, sans parler des séances de dégivrage selon les régions.

La chaudière électrique, elle, ne sera pas exigeante. Vous pouvez en prendre soin de temps à autre, et confier un « check up » plus approfondir à la société RGE qui s’est occupé de l’installation.

D’ailleurs, l’installation en question ne nécessite pas de gros efforts pour les chauffagistes : quelques manipulations et raccordements, puis le tour est joué !

Les inconvénients de la chaudière électrique

Inconvénient n°1 : une consommation excessive d’électricité

Voici l’inconvénient n°1, pour ainsi dire littéralement car c’est le plus conséquent, de la chaudière électrique : son côté excessivement énergivore.

Les enthousiastes de la première heure ont eu de quoi déchanter, sans doute, au moment de recevoir leur facture d’électricité.

Il faut dire que le nature même de cette variante suppose une double utilisation de cette énergie : pour faire « tourner » l’engin d’une part, et pour produire la chaleur d’autre part.

Ainsi, comparativement à la pompe à chaleur par exemple, vous risquez de voir le montant total des charges gonfler de 30 à 40%…

Sur le long terme, cela peut vraiment peser lourd au niveau de votre comptabilité.

Inconvénient n°2 : des incertitudes planent concernant son avenir

Comme de nombreuses autres pompes à chaleur, on ne sait à quel point celle-ci restera dans les bonnes grâces du gouvernement. Sachant que dans d’autres pays voisins… elle est déjà interdite !

Pour cette raison, la retenir dans le cadre d’une construction ou d’une rénovation énergétique est un pari risqué.

Inconvénient n°3 : attention à la pollution « fantôme »

Oui, la chaudière électrique n’émet aucun gaz à effet de serre. Mais comme tous les autres systèmes de chauffage, elle suppose la production d’électricité en amont, au sein d’une centrale… et là, malgré les efforts fournis par les institutions, les procédés ne sont pas toujours « propres » pour l’environnement.

La chaudière électrique : notre bilan

Il y a de quoi être emprunté face à la chaudière électrique. On est loin de la catastrophe écologique entraînée par la chaudière fioul… mais les compteurs électriques s’affolent démesurément, et l’on ne peut donc pas non plus louer les performances de ce dispositif.

C’est sans doute pour ces raisons que cette chaudière se trouve dans une situation intermédiaire : sans être interdite, y compris à l’achat, elle donne de moins en moins accès à des aides et son succès est loin d’équivaloir celui de la PAC ou de la chaudière biomasse.

On peut donc parler d’un système de chauffage sur le déclin, qui devrait encore rester dans le « paysage » français pour quelques années, mais qui est voué à disparaître d’ici 2030, si ce n’est avant.

Quoi qu’il en soit, si vous souhaitez des renseignements, un devis ; si vous avez des questions dans le cadre de vos projets d’installation et de rénovation, vous pouvez nous contacter dès maintenant ! Nous sommes soucieux de vous mettre en lien avec des professionnels du chauffage, qui sauront vos aiguiller quant aux modèles les plus adaptés.

Une chose est sûre : la chaudière électrique n’est pas celle que nous vous conseillons le plus – dans le cadre de la crise climatique, il paraît plus raisonnable de se tourner vers des déclinaisons modernes, comme la pompe à chaleur ou la chaudière biomasse.

Cela dit, tant que la loi vous permet de songer à d’autres possibilités, c’est à vous de réfléchir, de peser le pour et le contre en vous basant notamment sur les informations données ici… et de prendre une décision !